Lola B09/60-Aston Martin - AMR Eastern Europe 007

Aston Martin DBR1-2 : l’Anglaise moderne à la conquête du Mans

La Lola-Aston Martin B09/60 fut la représentante de la fin des années 2000 de la marque Aston Martin en endurance. Nommée Aston Martin DBR1-2 suite à un imbroglio juridique, le prototype aux couleurs Gulf a porté l’image d’Aston Martin dans la Sarthe, avec l’espoir de venir concurrencer Audi et Peugeot pour la victoire. Un échec, mais l’Anglaise s’imposa sur beaucoup d’autres circuits. Rencontre avec ce prototype au nom évocateur d’une période bien ancienne !

Aston Martin DBR1 : un nom mythique

Le point culminant des succès en course d’Aston Martin se situe dans les années 50, lorsque la DBR1 remportait 7 courses majeures en une seule saison, remportant par la même occasion le Championnat du Monde 1959. Toutes ces victoires, à une seule exception, furent l’oeuvre d’un seul chassis, DBR1/2. Parmi ces victoires, les 24 Heures du Mans 1959. Au cours des cinquante années qui ont suivi, Aston Martin n’a que rarement tenté la course au plus haut niveau, ne faisant que de rares et peu concluantes apparitions en prototypes.

DBR1 Aston Martin, de 1959 à 2009
DBR1 Aston Martin, de 1959 à 2009 © Aston Martin

2008 pour se préparer, 2009 pour l’emporter !

En 2009, Aston Martin Racing a décidé de revenir aux affaires, et de viser de nouveau le général. Cet engagement est la suite logique de la saison 2008, puisque le constructeur Anglais a apporté son soutien à une équipe, Charouz Racing System, en fournissant des moteurs badgés Aston martin. Dans sa première année de collaboration entre Aston Martin Racing et Charouz Racing System, des résultats très prometteurs furent notés. Le prototype à moteur V12 ne pouvait pas lutter pour la victoire, mais l’ensemble du package a prouvé tout au long de la saison que l’on tenait bien là la voiture la plus rapide des « essence » sur la grille, derrière les Audi et Peugeot diesel. Cette bonne santé du moteur s’explique par le fait que celui-ci est issu de la production, et possède donc moins de restrictions que les moteurs développés spécifiquement pour la compétition.

Lola B08/60 coupe - Charouz Racing System 10
Aston Martin apporte son soutien avec des moteurs pour la Lola B08/60 coupe du Charouz Racing System en 2008 © Geoffroy Barre

Après avoir engagé la DBR9 pendant quatre saisons, remportant la catégorie GT1 au Mans deux fois dans les deux dernières années, Aston Martin Racing a décidé de mettre tous ses oeufs dans le panier, et de sauter en LMP1 pour 2009. Bien que les voitures étaient engagées par Aston Martin Racing, une grande partie du financement était toujours alimenté par Antonin Charouz et les voitures furent également très similaire à la Lola B08/60 Aston Martin qui a couru en 2008. Aston Martin a toutefois travaillé en profondeur sur la face avant pour la faire ressembler aux voitures de production issues de ses usines.

Lola B09/60-Aston Martin - Aston Martin Racing 007
Détail du capot de la Lola B09/60-Aston Martin © Christian Barre

Cette modification, autorisée par Lola, le créateur original de la voiture, a toutefois dérivée… Des questions financières vont séparer les deux entités, ainsi que le peu de référence à Lola par Aston Martin, qui s’est approprié l’auto. Un peu déplacé quand on sait que la coque en fibre de carbone ou encore les suspensions sont identiques à la Lola. La partie arrière a subit par contre de grosses modifications, pour recevoir le le moteur V12 qui produit plus de 650 ch. Plus grand et large que les moteurs de base qui équipaient les Lola, il a forcé à l’utilisation d’une boite de vitesses plus compacte produite par Xtrac.

Des premiers tours difficiles pour l’Aston Martin lola LMP1

Les essais commencent mal pour la nouvelle Aston Martin : Tomas Enge est victime d’une sortie de route aux circuit Paul Ricard et endommage la voiture.

Lola B09/60-Aston Martin - Aston Martin Racing 009
Lola Aston Martin à la tombée de la nuit, Le Mans 2009 © Geoffroy Barre

Un châssis est reconstruit à temps, et c’est par une victoire que la voiture commence sa carrière, en Espagne, lors des 1000 km de Barcelone sur le circuit de Catalunya. Une première pour Aston Martin à ce niveau de compétition depuis le Tourist Trophy 1959 et la victoire de Carroll Shelby, Jack Fairman et Stirling Moss. Quant à Lola, il faut remonter à 1999 pour une victoire en catégorie voitures de sport au général.

Lola B09/60-Aston Martin - Aston Martin Racing 009
Départ des 1000 km de Spa-Francorchamps 2009 © Christian Barre

A Spa-Francorchamps, des soucis ne vont pas permettre de renouer avec la victoire, Peugeot étant qui plus est engagé avec ses 908. Au Mans, les Aston Martin DBR1 ne sont pas aussi rapides que prévu. La faute à une équivalence encore manquante entre moteurs essence et diesel. Les voitures n°008 et 007 ne peuvent pas suivre le rythme des meilleurs. Le tour le plus rapide sera signé par la 007 en 3:27.180, bien loin des 3:22.888 de la pole position de Stéphane Sarrazin.

Lola B09/60-Aston Martin - AMR Eastern Europe 007
Lola B09/60-Aston Martin aux 24 Heures du Mans 2009 © Christian Barre

Au final, la 007 récolte une belle 4e place, l’autre voiture étant classée 13e (008) et la 009 devant abandonner. La n°008 tenait pourtant une belle 3e place au matin, mais Anthony Davidson fut victime d’un accrochage avec une Aston martin de la catégorie GT. A la fin de cette première saison, l’équipe Aston Martin Racing remporte le titre en Le Mans Series, réalisant même un triplé lors des 1000 km du Nurburgring.

L’Aston Martin DBR1-2 s’exporte !

La carrière de l’Aston Martin DBR1-2 se poursuit en 2010 avec une participation aux 12 Heures de Sebring. Une troisième place, derrière Peugeot, permet à cette première sur le sol US de préparer les 24 Heures du Mans 2010. Les voitures n°008 et 009 vont connaitre une course difficile, seule la 007 rejoint l’arrivée avec une troisième place dans la catégorie des voitures « essence ». La HPD de l’équipe Strakka, mais aussi une Oreca 01 font mieux. La base commence à se faire vieillissante, et Aston Martin pense à donner une succession à la DBR1-2. Elle décroche toutefois une jolie 4e place à Silverstone. Pour 2011, Aston Martin décide de construire une nouvelle auto, baptisée AMR-one, et laisse des DBR1-2 à disposition de clients.

Lola-Aston Martin B09/60 - Signature-Plus 008
Lola-Aston Martin B09/60 de l’équipe Signature-Plus au Mans 2010 © Geoffroy Barre

En American Le Mans Series (ALMS), c’est le team Cytosport qui va l’engager. Klaus Graf et Lucas Luhr vont s’imposer à Long Beach, Mosport, Mid-Ohio et Road America, avec une seconde place au championnat. Kronos Racing engage aux 24 Heures du mans un exemplaire d’Aston Martin LMP1, avec un équipage Belge composé de Vanina Ickx, Bas Leinders et Maxime Martin, qui réalisent l’exploit de l’amener à la 7e place. La saison d’Aston Martin Racing, avec la nouvelle AMR-one, se révèle être un cauchemars. L’équipe décide de réutiliser une B09/60 pour les trois dernières courses de l’Intercontinental Le Mans Cup. Sa carrière se terminera là, avec au passage une victoire en ALMS à Laguna Seca et un podium surprise au Petit Le Mans.

Victoire à Laguna Seca en ALMS
Victoire à Laguna Seca en ALMS © Aston Martin

Celle qui devait faire triompher de nouveau Aston martin au plus haut niveau en Sarthe s’impose aux Etats-Unis et en Europe, mais ne pu jamais se msurer d’égal à égal avec les voitures officielles engagées par Peugeot et Audi… Elle est toutefois l’héritière de la DBR1 première du nom, 50 ans après sa victoire !

Acheter une Aston Martin DBR1 LMP1

Pas simple de trouver une Aston Martin LMP1 à vendre ! Un exemplaire est précieusement conservé dans la Rofgo Gulf Collection, tandis que les autres châssis sont conservés par Aston Martin Racing.

Aston Martin LMP1 de la collection "Rofgo Gulf Collection"
Aston Martin LMP1 de la collection « Rofgo Gulf Collection » © Geoffroy Barre

Un exemplaire a été proposé fin 2009 au prix de 1 200 000 €.

Geoffroy Barre

Rédacteur web, spécialiste des courses d'endurance, je partage mes découvertes avec vous sur Circuit Classic. On s'est déjà croisé au Mans, au Nurburgring, à Spa-Francorchamps ou peut-être à Daytona.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>